Edito

Il y a bien longtemps que l’on attendait une opposition de cette trempe. Celle qui joue...

Retour des sponsors, réaménagement des championnats… Pourquoi la méthode Idriss Diallo fait débat

Les membres actifs de la FIF ont donné quitus pour l’institution de plusieurs nouvelles mesures. (Photo : DR)

 L’arrivée aux affaires d’Idriss Diallo et son équipe rime avec des innovations dans le football ivoirien. Les présidents de clubs jugent ces nouveautés. 

 

Dès la saison prochaine, les championnats nationaux vont entrer dans une nouvelle ère.   La grosse innovation apportée par les nouveaux dirigeants du football ivoirien, c’est le passage de 14 à 16 équipes dans le championnat de Ligue 1. L’incidence directe et majeure de cette décision, c’est le nombre de matches pour chacune des équipes. En effet, l'on assistera désormais, à 30 journées au lieu de 26, toujours en aller et retour. Les membres actifs de la Fédération ivoirienne de football (FIF) ont adopté, lors de l’Assemblée générale ordinaire, plusieurs importantes mesures. A ce titre, il faut noter qu’en Division 3, le nombre d’équipe passe de 38 à 40 clubs. L’AG a également entériné la décision de l’augmentation des membres du Comité Exécutif, qui passent de 20 à 25 membres. Toutes ces innovations, faut-il le souligner, entrent dans la ligne droite de la nouvelle vision imprimée par l’équipe aux affaires dirigée par Yacine Idriss Diallo, qui a pour ambition de « rassembler » les acteurs, condition sine qua non pour « développer » ce sport. Ouattara Bakary, président de Club Omnisports de Korhogo, applaudit ces nouvelles mesures : « si le football ivoirien a connu des problèmes à un certain moment, c’est parce qu’il y avait beaucoup de reproches à l’équipe d’alors. Ces différends ont repoussé des sponsors et non des moindres.

 

 

Une nouvelle ère pour le football ivoirien

Aujourd’hui, il y a une nouvelle équipe, les sponsors reviennent, c’est à saluer. C’est tout à l’avantage du football ivoirien ». Concernant l’augmentation du nombre d’équipes dans les différents championnats, le président du COK estime que « c’est une très bonne chose. Cela va rendre nos équipes plus compétitives, avec beaucoup de matches dans les jambes ». Selon lui, il y a un hic. « Mon souci, c’est au niveau de la Ligue 2. Je souhaite que le nombre soit revu à 26 équipes pour une question d’équilibre et d’harmonie entre les différents championnats. Si ce n’est pas fait, ça pourrait être problématique, je pense », analyse-t-il. Sur la question, le patron de la maison de verre de Treichville donne un début de réponse : « La Ligue 2 n’a pas bougé pour respecter l’équilibre. La Ligue 1 passe à 16 clubs et rejoint la Ligue 2 au niveau du collège électoral. La D3 qui était à 38 équipes, passe maintenant à 40 ». Avec l’arrivée à la tête de la FIF de l’équipe dirigée par Idriss Diallo, on note le retour de plusieurs sponsors et non des moindres. Le 3 juin dernier, dans le tout nouveau stade de Yamoussoukro, l’armada XXL déployée par Orange Côte d’Ivoire pour ce match opposant les Éléphants aux Chipolopolos, n’est pas passée inaperçue.

 

Plus de moyens pour les clubs

Ce sponsor est revenu en puissance après un long moment d’absence. Parallèlement à cela, les échanges se poursuivent entre la FIF et Canal Plus pour pérenniser et améliorer le partenariat qui lie les deux structures au profit du football ivoirien, depuis une dizaine d'années. Ces échanges portent spécifiquement sur le renouvellement du partenariat à moyen terme, en vue de travailler à l'amélioration de l'attrait autour du championnat de Ligue 1 et à l'augmentation de revenus additionnels au bénéfice des clubs et de la Fédération. Tout cela, faut-il le rappeler, faisait partie des nombreuses promesses de campagne du nouveau président de la FIF, Yacine Idriss Diallo. « C’est une très bonne chose pour le football ivoirien. C’est déjà bon de vouloir redynamiser notre football et passer de 14 à 16 équipes pour la Ligue 1. Cela va permettre à nos joueurs d’avoir plus de matches dans les jambes », se félicite Khalil Mohamed, président de COSMOS FC. Pour lui, « cela aura un réel impact sur les prestations au niveau des compétitions  continentales. Je note aussi que le retour des sponsors est une très bonne chose. Le football ivoirien aura des moyens conséquents pour son développement. Nous espérons que toutes ces innovations et ces réaménagements seront positifs. Je pense que beaucoup de choses ont été annoncées par les nouveaux dirigeants. C’est maintenant à eux de les concrétiser dans l’intérêt de notre pays, parce qu’il y a un écart entre dire des choses et les réaliser ».  « Je pense que nous sommes sur la bonne voie. Notre objectif, c’est de rassembler le football ivoirien pour le développer », s’est réjoui Idriss Diallo. Il a, par ailleurs, informé qu’il a « demandé à des doyens de faire un certain nombre de démarches. Ce qui est en train d’être fait. Quand on aura les retours de ces entreprises, nous allons procéder à l’évolution de notre Comité Exécutif. »

 

Manuel Zako

Category
Publié le: 21/06/2022
Share
Tags:

Société éditrice

  • Les Editions de L’Avenir
  • SARL au capital de 5 000 000 Francs CFA

Siège social

  • Abidjan Cocody, Riviera 6, Cité Synacass-CI 2
  • TEL : 27 22 40 71 88
  • Site web : www.lavenir.ci
  • E-mail : quotidienlavenir@gmail.com
  • RCC N° CI-ABJ-03-2021-B12-01248
  • CC N° 2119242D

Directeur de publication

Kra Bernard

Rédacteur en chef

Assane Niada

Secrétaire Général de la Rédaction

Tenin Be Ousmane